Memento Vivarium.


Tentative d’épuisement documentaire du théâtre de Philippe Quesne.

Ce travail repose sur un protocole simple de collecte de données comme traces de vestiges et de survivance (recherche numérique sauvage, ressources papier, représentations directes, etc). L’accumulation raisonnée n’a pas pour simple objet de faire collection mais de rassembler pour décrire, comprendre et tenter de définir le rapport à la mémoire dans le spectacle vivant, à travers les créations du Vivarium studio.

Des jeunes gens modernes.


Revue empirique de conversations, de recherche et de rencontres des récits et pratiques de la jeune création, qui tente de questionner la singularité des acteurs·trice·s qui la composent et des territoires, expériences et propos dans lesquels il·elle·s s’inscrivent.

Intentions : expérimenter une maquette au format papier à l’horizon 2020 et explorer des pistes de partenariats avec d’autres champs, notamment universitaires.